Capture d’écran 2019-12-05 à 21.22.07.pn

Les services postaux des volonté

Les « volosts » étaient à l’origine des regroupements de paysans appartenant à l'État, ayant pour assise la division des campagnes en paroisses. Après la réforme d'Alexandre II en 1861 qui abolit le servage en Russie, les volosts ont continué d'exister et d'anciens propriétaires s’y sont associés. Ils représentaient l'unité de base de la division administrative et territoriale de la Russie Impériale.

L’administration des volosts(« volostnoe pravlenye », en bref soit VP ou Vol.Pr.) était assurée sur la base d'un Règlement datant de 1861 par une assemblée ayant des élus locaux issus de la paysannerie, qui nommaient des représentants par tâche à accomplir : proposer des solutions pour certaines affaires foncières (par exemple, redistribution des terres communales), la fiscalité, les petites affaires de police... Toutes ces institutions paysannes étaient sous la tutelle de la noblesse et du gouvernement. Mais les volosts étaient réellement ressentis par les paysans comme l'émanation de leur communauté.

Concernant la gestion du courrier, les volosts n’étaient au départ que de simples points relais soit sur la route de la Poste Impériale soit sur les circuits de la poste Zemstvo Post là où celle-ci existait. Une reconnaissance administrative plus marquée leur fut accordée par les décrets pour la Direction des Volost de 1894 et 1900. Beaucoup d'entre eux devinrent bureaux postaux ou semi-postaux à la fin du XIXème - début du XXème siècle. Puis étroitement liés aux postes de l'Etat et des chemins de fer, leur rôle devint prépondérant dans l'ensemble du réseau postal jusqu’en 1917-18 donnant à l'Empire russe la possibilité de faire circuler le courrier dans ses coins les plus reculés.

Contrairement aux zemstvos, les volost n’ont pas émis de timbres ; c'est probablement la raison pour laquelle très peu a été publié sur eux dans la littérature, en raison de l'obsession des collectionneurs pour les timbres uniquement. Cependant, ils ont joué un rôle clé dans la communication postale de la Russie, en assurant un lien de communication unique entre les instances dirigeantes et la paysannerie dans un pays immense (plus d'1/6 de la terre de notre planète) qui était essentiellement rural.

Les deux articles que nous avons publiés sur le sujet vont un peu plus loin : le premier paru sur Rossica Journal #176, et le second sur British Journal of Russian Philately  #110. On trouvera ces textes en suivant respectivement les liens :

https://www.icloud.com/iclouddrive/0iPk_Nq7wPJn1IARfFJuyXswA

https://www.icloud.com/iclouddrive/0cjOl_sLgN576VMObOBqRIbMg