Capture d’écran 2019-12-05 à 21.26.05.pn

Pour une Confédération

Les balbutiements

La poste s'est développée en Suisse sur le même modèle que celui qui avait été créé dans le Saint Empire Romain Germanique par la famille Tassis, c’est-à-dire par la dévolution contractuelle du service des postes à une famille. En 1875 c’est à Veat Fischer von Reichenbach que la république de Berne accepte d'accorder la régie des postes. Celui-ci commence alors à développer son administration postale en établissant des contrats avec les cantons voisins. Ensuite via le canton d’Uri il met en place des contacts avec Milan et Venise et plus loin avec tout le réseau italien. En 1792 les Fisher obtiennent un bail pour la régie des postes valaisannes… L'amélioration du réseau routier participe fortement au développement du maillage. 

Vers une poste d'Etat

La révolution française va introduire des changements fondamentaux avec la création sous son impulsion de la République Helvétique à qui est confié le monopole des postes. L'idée est de normaliser les taxes postales sur tout le territoire à partir des tarifs postaux déjà mis en place, basés sur le poids des plis et la distance à parcourir. La tentative va se heurter à la résistance des cantons qui vont reprendre la main sur la distribution du courrier après la chute de Napoléon.  Ce n’est qu’après la fin de la guerre civile dite du Sonderbund et la victoire des Confédérés que la création d’une poste fédérale unifiée permettra de réaliser les projets imaginés avec la République Helvétique avec des échanges de courrier facilités par le développement du chemin de fer.

La naissance du timbre suisse

Pour arriver à régler les questions de paiement pour l'acheminement du courrier paiement et imposer sa prise en charge par l’expéditeur, le modèle développé en Angleterre dès 1840 est repris par le canton de Zurich en 1843 : introduction des 2 premiers timbres , avec apposition  d’un signe ou tampon d'affranchissement fourni par l'administration.  D'autres cantons suivront rapidement:  Genève et Bâle notamment. De 1848 à 1850, la situation politique qui permet de créer un État fédératif fort, la Confédération Helvétique, va autoriser le transfert de l’ensemble des services jusqu'alors assurés par les cantons à l'échelon fédéral. C'est la période des timbres dits "de transition", qui précède l'arrivée des premiers timbres fédéraux dès la fin 1850.

Source :http://www.timbressuisses.ch/encapsulation.php?page=histpostsuisse1

Suisse_1848.png

La Suisse en 1848